Agri79 Informations 26 mai 2016 à 08h00 | Par Victor Bellaud

Alain Rousset face aux contraintes budgétaires de Poitou-Charentes

Le président du conseil régional a présenté le premier budget de la nouvelle région lundi dernier à Poitiers. Un budget marqué par la nécessité d’éponger les dettes de l’ex région Poitou-Charentes et de repartir « sur des bases saines ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
ALain Rousset souhaite maintenir la capacité d’investissement de la grande région, un poste de dépenses qui représente 38 % du budget.
ALain Rousset souhaite maintenir la capacité d’investissement de la grande région, un poste de dépenses qui représente 38 % du budget. - © Victor Bellaud

En matière budgétaire, j’adore me servir de l’aspirateur ». Lunettes sur le nez et feutre à la main, Alain Rousset a vite donné le ton de son passage à Poitiers devant la presse régionale. Venu présenter le premier budget d’ALPC, le président du conseil régional s’est voulu ferme et pragmatique. « Nous devons au plus vite redresser les comptes du Poitou-Charentes », a-t-il martelé. Le président n’a d’ailleurs pas hésité à jouer les professeurs en passant au tableau pour expliquer dans les moindres détails un budget soumis à d’importantes contraintes internes et externes.
Au total, ce dernier s’élève à 2,8 milliards d’euros, fruit des budgets des trois anciens conseils régionaux auxquels s’ajoutent les 197 millions d’euros de dettes laissées par l’ex région Poitou-Charentes. Sans oublier 10 M€ supplémentaires pour le service public du TER et 8 M€ pour le personnel correspondant au Glissement vieillesse technicité (GVT). Si la dépense supplémentaire à prendre en compte est de 215 M€, la région a choisi de limiter l’augmentation du budget à 116 M€, soit 99 M€ d’économies réelles. « Cet exercice budgétaire est particulièrement difficile. Il montre l’ampleur des dégâts et des problèmes à régler », souligne Alain Rousset.
Le président s’est néanmoins montré rassurant envers les Picto-Charentais : « le redressement de la dette ne fera pas mal en Poitou-Charentes car c’est le budget de l’Aquitaine qui fait l’effort. Ainsi, tous les engagements pris en 2015 seront honorés », affirme-t-il.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 27 mai 2016

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,