Agri79 Informations 21 septembre 2017 à 08h00 | Par Pierre Martin

devenir un mâle d’IA : beaucoup de candidats, peu d’élus

De la naissance des boucs à leur mise sur catalogue, quatre ans sont nécessaires à l’organisme de sélection pour conduire une batterie de tests visant à déterminer leur aptitude à la production de semences. Seuls 30 à 40 boucs par an intégreront le catalogue IA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
200 mâles sont achetés chaque année par CapGènes à l’âge de 3 mois pour entrer en quarantaine. Ils sont dès lors suivis individuellement.
200 mâles sont achetés chaque année par CapGènes à l’âge de 3 mois pour entrer en quarantaine. Ils sont dès lors suivis individuellement. - © CapGènes

Dans le cadre des 1 000 accouplements programmés annuellement par Capgènes, chaque mâle né dans l’un des 220 élevages retenus dans le réseau est contrôlé par un technicien référent pour vérifier l’absence de tares raciales (trayon surnuméraire, poils longs, défaut de face) et de défauts de conformations (aplombs, dos). Un prélèvement sanguin sur le jeune mâle et sur la mère est effectué. Ces échantillons permettent de réaliser des contrôles de filiations, des typages pour la caséine alpha S1 ou la résistance à la tremblante ainsi que des analyses garantissant un statut sanitaire en conformité avec les exigences européennes (fièvre Q, chlamydiose, Caev). Demain, une analyse génomique sera réalisée et permettra de disposer d’une évaluation de la valeur génétique du mâle dès cette étape.

Parmi les quelque 500 mâles visités, 200 sont achetés à trois mois par Capgènes pour entrer en quarantaine. Dès leur arrivée, les mâles sont conduits en box individuels. Ce processus obligatoire assure à Capgènes que les jeunes mâles ne sont pas porteurs de problèmes sanitaires non exprimés dans l’élevage d’origine. Les boucs sont suivis individuellement sur leur croissance et leur comportement social vis-à-vis de l’homme. Chaque mois, ils sont inspectés par le vétérinaire sanitaire du centre. Pour pouvoir entrer en centre de production de semences, le mâle doit être indemne de Caev, fièvre Q, paratuberculose, chlamydiose, tuberculose, brucellose, fièvre catarrhale, border disease et Schmallenberg.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui