Agri79 Informations 25 janvier 2008 à 11h03 | Par Ghislain Audusseau

FCO - Une campagne de vaccination en préparation

La trêve hivernale escomptée, ne vient pas. En effet pour déclarer l’inactivité vectorielle du moucheron porteur, il ne faut plus détecter de nouveaux foyers. Or depuis le 1er janvier 2008 pas moins de 1 600 nouveaux foyers ont été confirmés en France. Il faut donc se préparer à une vaste campagne de vaccination.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
20 millions de bovins et 11 millions de petits ruminants devraient être vaccinés.
20 millions de bovins et 11 millions de petits ruminants devraient être vaccinés. - © DR
Le bilan du nombre total de foyers de FCO en France au 18 janvier est porté à 15 379. Une reprise de l’activité vectorielle est attendue au printemps. Mais cette reprise  sera peut-être plus tardive. Cette année c’est l’expression de la maladie qui est le plus à craindre pour la région avec des problèmes de reproduction (fécondité, avortement) de production (chute de lait, croissance limitée, etc.), et de morbidité (nécroses, boiteries, fièvre, œdème). De la triste expérience des éleveurs de l’Est de la France, il apparaît que la seule désinsectisation ne suffira pas. La vaccination semble un recours inéluctable. Suite à l’appel d’offre du ministère de l’Agriculture pour l’achat  de vaccin, un premier laboratoire vient d’obtenir une autorisation temporaire d’utilisation pour le vaccin FCO qu’il a développé. Pour autant un seul laboratoire ne pourra sans doute pas fournir en temps et en heure les doses nécessaires à la vaccination des 20 millions de bovins et 11 millions de petits ruminants concernés. Dès lors, une stratégie de vaccination est en train de se mettre en place en déterminant des priorités. Les petits ruminants et les bovins reproducteurs  mâles et femelles des dix sept département de l’Est de la France pourraient être vaccinés les premiers, suivis des petits ruminants sur l'ensemble du territoire , puis des mâles reproducteurs, puis  des reproducteurs des races locales à faibles effectifs et enfin  les bovins femelles reproductrices. Les conditions de vaccination (par vétérinaire ou éleveurs, période, type et nombre d’injection, prise en charge…) ne sont pas encore arrêtées. Cependant une prise en charge par l’Europe de 100 % du coût du vaccin et de 50 % du coût de la vaccination par le vétérinaire serait à l’étude.

Recherches sur les sérotypes
Alors que la filière s’organise pour faire face au sérotype 8 de la Fièvre Catarrhale, le sérotype 1 de cette même maladie est apparue dans le sud est de la France en novembre 2007 : 3 foyers ont été déclarés. Ce dernier, connu en Espagne et au Portugal, a déjà fait l’objet d’études qui ont permis le développement d’un vaccin spécifique qui sera disponible en France dès mars. Avec les sérotypes 2 et 4 sévissant en Corse, cela fait 4 sérotypes  présents en France, sur les 22 connus dans le monde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui