Agri79 Informations 07 octobre 2011 à 13h41 | Par N. C.

Finances - Budget du ministère de l’agriculture orienté vers le soutien des revenus

Le budget 2012 du ministère de l’Agriculture est très résolument orienté vers le soutien des revenus des agriculteurs, avec une mesure phare : l’allégement des charges patronales sur les emplois occasionnels.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«J’ai voulu préserver toutes les mesures pour soutenir le revenu des producteurs en situation difficile », expliquait le ministre de l’Agriculture le 28 septembre en présentant le budget de ses services. De fait, sur un budget stable à 5,5 milliards d’euros ou en légère baisse selon les modes de comparaison pour 2012, pas moins de 491 millions d’euros seront consacrés à l’allégement des charges patronales des salariés occasionnels. Une enveloppe qui était déjà de 492 millions d’euros en 2011. De plus, 60 millions d’euros seront consacrés à des plans de modernisation des filières permettant notamment de réduire les coûts énergétiques des exploitations. La prime herbagère agroenvironnementale que touchent les éleveurs s’élève à 17 millions d’euros tandis que 167 millions d’euros permettront de doter l’installation des jeunes agriculteurs. La dotation prévue pour les mesures agroenvironnementales « est stabilisée » à 42 millions d’euros. De plus, la prime nationale supplémentaire à la vache allaitante reçoit un budget de 165 millions d’euros. Le ministre reconnaît qu’il a fait un choix : plutôt réaliser des économies sur les dépenses de fonctionnement et les « agents protégés » du ministère, pour aider les exploitants qui, eux, « ne sont pas protégés ».


Lire la suite en page 3 d'Agri79

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,