Agri79 Informations 24 mai 2018 à 09h00 | Par Christelle Picaud

Guillaume Rioux : « L’agriculture bio devient structurante pour le développement agricole »

Guillaume Rioux, polyculteur-éleveur à Marigny et président de la Fnab, encourage les agriculteurs à se réapproprier le secteur tertiaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © C.P.

5 716 fermes pour 214 958 ha conduits au mode biologique. Le développement se poursuit ?
Mercredi 16 mai lors du conseil des ministres, l’agriculture biologique a été citée. Dans le prolongement de l’action portée par le précédent gouvernement, l’actuelle mandature mise sur le développement. Mais, pour que 15 % des surfaces soient converties au mode biologique d’ici 2022, il faudra que les intentions se transforment en budget. Dans cet objectif, nous travaillons sur la rémunération des aménités de l’agriculture bio.


Quand on représente 15 %, 20 % des surfaces et plus encore, puisque tel est votre objectif, comment continuer à bénéficier de la force de la rareté en termes de prix ?
L’agriculture biologique s’est construite et développée jusqu’ici sur des valeurs très fortes. Celles-ci sont très proches des trois piliers du développement durable. Au sein du réseau, nos échanges, débats, travaux portent sur les trois objectifs que sont le développement économique, la préservation de l’environnement et l’équité sociale.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui