Agri79 Informations 02 mars 2017 à 08h00 | Par Actuagri

Les fermiers proposent leur définition de l’agriculteur actif

Le congrès de la Section nationale des fermiers et métayers, les 22 et 23 février à Dax, a mis en débat le statut de l’exploitant, enjeu de sécurisation pour des fermiers dont les exploitations aux bailleurs multiples ne sont plus suffisamment protégées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les représentants fermiers de Nouvelle-Aquitaine étaient présents au congrès. Au centre de la photo, Denis Labri, président de la SDFM des Landes et Jean-Marie Puchault, président de la SDFM des Deux-Sèvres, ont été élus membres du conseil d’administration de la SNFM pour représenter la Nouvelle-Aquitaine.
Les représentants fermiers de Nouvelle-Aquitaine étaient présents au congrès. Au centre de la photo, Denis Labri, président de la SDFM des Landes et Jean-Marie Puchault, président de la SDFM des Deux-Sèvres, ont été élus membres du conseil d’administration de la SNFM pour représenter la Nouvelle-Aquitaine. - © N.C.

Troisième et dernier volet du rapport de mandature commencé en 2015, le rapport d’orientation 2017 de la Section nationale des fermiers et métayers (SNFM) s’est penché sur le statut de l’exploitant et, en conséquence, sur celui de l’agriculteur actif : une personne physique, affiliée MSA, détentrice des moyens et du matériel, ayant une formation ou une qualification professionnelle comprenant un stage de 6 mois, ne doit pas avoir dépassé l’âge de la retraite à taux plein (67 ans), et tirer au moins 50 % de ses revenus professionnels de l’activité agricole. Grâce à cette définition, les propriétaires qui gardent leurs terres et qui ont recours au travail à façon ne bénéficieront plus des aides Pac.


En plein essor, cette pratique va vite montrer ses limites, estime la SNFM. « Dans le travail à façon, on va à la simplification », souligne Michel Randjia, administrateur et rapporteur de la SNFM. À terme, il menace la vie des territoires ruraux puisque ce ne sont plus des familles qui sont sur les exploitations, ce qui impacte le maintien des services, rappelle Sylvie Lebrun, présidente de la section.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui