Agri79 Informations 22 février 2018 à 09h00 | Par Christelle Picaud

Qualité de l'air : les élevages dans les clous au regard des premières études

L’échéance était au 21 février pour le numéro de Siret pair. Elle est au 21 avril pour les impairs. 130 élevages des Deux-Sèvres sont contraints d’évaluer leur impact sur la qualité de l’air.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gérard Kéraval, de la chambre d’agriculture (à droite) aide Denis Bertrand à analyser l’impact de son élevage sur la qualité de l’air.
Gérard Kéraval, de la chambre d’agriculture (à droite) aide Denis Bertrand à analyser l’impact de son élevage sur la qualité de l’air. - © C.P.

IED (Industrial Emissions Directive) est à l’air ce que la directive nitrates est à l’eau. Cette réglementation européenne, dont l’industrie entend parler depuis cinq ans au moins, s’applique cette année aux agriculteurs. Les élevages sont si peu concernés qu’ils comptent 750 places de truies, ou encore 2 000 places et plus en porcs charcutiers, ainsi que plus de 40 000 emplacements de volailles. En Deux-Sèvres, la directive s’applique à environ 130 exploitations. Elles doivent mesurer le rejet de phosphore, d’ammoniac et de poussières dans l’air. Mais aussi évaluer les émanations odorantes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui