Agri79 Informations 23 octobre 2018 à 16h00 | Par Jérémie Jost

Rotations de cultures : alterner pour mieux valoriser

Il est temps de réfléchir ses rotations pour répondre au mieux aux besoins des éleveurs caprins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © J.J.

80% des éleveurs caprins non-pastoraux sont polyculteurs-éleveurs. Les rotations permettent de répondre aux besoins de l’éleveur (alimentation du troupeau, ventes éventuelles) tout en respectant les contraintes du milieu (sol, climat, gestion des bio-agresseurs).
Dans nos systèmes caprins, la prairie, souvent avec légumineuses, est une bonne tête de rotation. Elle permettra d’enrichir le sol en matière organique et en azote, de nettoyer, d’aérer et de structurer le sol, tout en stimulant son activité biologique.


Pour valoriser cela, on poursuit avec des céréales : maïs, blé, orge puis des protéagineux (pois, féverole, lupin…). Certains délais de retour sont conseillés pour limiter les bio-agresseurs : 2 années pour le blé, l’orge, le triticale, le maïs ; 3 années pour le colza ; 4 années pour le pois et l’avoine ; 5 années pour la luzerne et le tournesol.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui