Agri79 Informations 17 mars 2011 à 10h19 | Par N. C.

Sylviculture - La tempête Klaus a fait chuter l’exploitation de bois dans la région

Conséquence de la tempête Klaus en 2009, la récolte régionale de bois enregistre son plus bas niveau depuis vingt ans.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Après la tempête Klaus de 2009, les exploitants forestiers, y compris les coopératives, sont allés travailler dans les Landes. Cette délocalisation concourt, selon, Agreste Poitou-Charentes, à expliquer la baisse historique des volumes de bois exploités dans la région cette année-là.Le gel des coupes de résineux dans les forêts publiques en 2009 accentue cette baisse qui s’élève à 23% par rapport à 2008. La région passe ainsi de la 16e à la 18e place. L’augmentation d’activité générée pour les entreprises qui opèrent depuis 2009 dans les Landes s’est traduite par de la création d’emploi. Mais au niveau national, la filière d’exploitation forestière a perdu 1 % de ses emplois.Les volumes de résineux prélevés en Poitou-Charentes ont très fortement diminué, tant en bois d’œuvre qu’en bois de trituration. Idem pour le peuplier. La part des bois d’œuvre et des bois d’industrie chute de 4 % chacune par rapport à 2008, au profit du bois énergie.La récolte de bois d’œuvre représente 41 % de la récolte régionale totale. Elle a baissé de 28 % par rapport à 2008. L’exploitation des bois issus de la tempête Klaus, majoritairement de pin maritime (+ 71 % par rapport à 2008) est à l’origine de l’augmentation de la récolte nationale de bois d’œuvre. Mais la récolte régionale de bois d’industrie enregistre une baisse de 30 % par rapport à celle de 2008. Si la récolte des feuillus baisse de 17 %, celle des résineux chute de 51 %.



Chêne : le repli
La baisse concernant cette essence s’explique par le repli des volumes mis en vente par l’Onf (-22%). La Vienne à elle seule produit 53% du chêne de la région.



Châtaignier : record à la baisse de la récolte
La baisse s’élève à 27%, à cause de la faible disponibilité de bois moyens, des mortalités dans les taillis et de la diminution du marché des sciages. Les volumes sont passés de près de 50 000 mètres cubes en 2002 à moins de 10 000 en 2009.



Peuplier : 8% de la récolte nationale
Le ralentissement de l’activité dans le secteur de la pâte à papier concourt à la baisse des prélèvements de bois de trituration, notamment de peuplier (- 14 %, contre - 9 % au niveau national).



Pin maritime : forte baisse
La tempête Klaus a mis près de 40 millions de m3 de bois de pin maritime à terre, ce qui en a fortement perturbé le marché national et a fortiori le marché en Poitou-Charentes.
Sources : DRAAF Poitou-Charentes


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui