Agri79 Informations 14 décembre 2017 à 08h00 | Par Carole Mistral

Une gestion au compte-gouttes

Le déficit hydrique en 2017 a fortement pénalisé les irrigants du secteur du Thouet réalimenté et de La Touche Poupard. Pour 2018, ils réclament des décisions administratives plus rapides et l’utilisation de la carrière de Saint-Lin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les adhérents de l’AIRB regardent 2018 avec espoir et inquiétude. Dans ce contexte, la création de réserves de substitution, portée ici par Thierry Boudaud (à gauche) est attendue.
Les adhérents de l’AIRB regardent 2018 avec espoir et inquiétude. Dans ce contexte, la création de réserves de substitution, portée ici par Thierry Boudaud (à gauche) est attendue. - © C.M.

«On a tous l’espoir de ne pas vivre une année 2018 à l’image de 2017 ». Par ces mots, Thierry Passebon, le président de l’AIRB, résume le sentiment général au cours de l’assemblée générale de la structure qui s’est tenue le 8 décembre. Après une année privée d’irrigation pour certains, fortement restreinte pour tous les autres, les exploitants ne veulent pas revivre une année compliquée. Face à ce déficit qui perdure, beaucoup appelent de leurs vœux le transfert d’un million de m3 de la carrière de Saint-Lin pour assurer un minimum d’irrigation l’année prochaine.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui