Agri79 Informations 29 janvier 2015 à 08h00 | Par C. Picaud

Les derniers arbitrages de la PAC se font en concertation avec la profession

Jérôme Gutton, préfet des Deux-Sèvres, a fait le point sur quelques dossiers agricoles. Le vol dans les exploitations, les derniers arbitrages de la PAC sont de ceux-là.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Concernant l’arrêté cadre sur la gestion de l’eau, le représentant de l’Etat se garde à ce jour de tout engagement.
Concernant l’arrêté cadre sur la gestion de l’eau, le représentant de l’Etat se garde à ce jour de tout engagement. - © N.C.

Jérôme Gutton enchaîne ces derniers jours les cérémonies de vœux. Après les vœux au personnel le 13 janvier puis aux personnalités le 16 janvier, le représentant de l’Etat recevait la presse le 22 janvier dernier et s’est prêté au jeu des questions réponses.
Interrogé sur les vols dans les exploitations agricoles, Jérôme Gutton présente une situation 2014 identique à celle de 2013. Les faits déclarés sont au nombre 144. Soit 1,8 % de la délinquance observée sur la zone couverte par la gendarmerie en Deux-Sèvres. « 80 % des vols ne sont pas précédés d’une effraction. Les faits ont lieu dans des endroits isolés. Les services de gendarmerie sont souvent prévenus tardivement. Malheureusement le taux d’élucidation est faible », reconnaît le colonel Guillaume Jacquet. Compte tenu de la spécificité que revêtent les préjudices agricoles, les services de l’Etat encouragent les agriculteurs à la vigilance. « Les exploitations agricoles sont de plus en plus importantes. Elles attirent les convoitises des réseaux locaux, parfois européens de délinquance. Clôturer, poser des alarmes, remettre des chiens dans les fermes sont des décisions qui relèvent du bon sens empirique », encourage le préfet.
Interpellés sur le manque d’informations dont disposent les agriculteurs sur certains arbitrages de la PAC et alertés de l’impatience qui en conséquence s’exprime dans les campagnes, Jérôme Gutton et Alain Jacobsoone, directeur de la DDT, annoncent l’organisation de réunions d’information début février, en collaboration avec la chambre d’agriculture. D’ici là, sera-t-il possible d’en dire plus sur le montant de la Pmtva ou sur le montant de la surprime aux 52 premiers hectares ? « Nous l’espérons, pondèrent-ils, rappelant que les derniers ajustements sont l’objet d’une concertation actuellement conduite avec la profession agricole. »

Pas de précisions sur le contenu de l’arrêté cadre
S’agissant de la gestion de l’eau, le préfet et ses services ont fait part, sur le plan de la qualité, de la mise en œuvre de la directive nitrates. Un programme développé pour répondre au contentieux européen. Concernant la quantité, ils constatent la mise en œuvre d’un nombre de projets de création de ressources. « La coopérative de l’eau porte son dossier. L’enquête publique devrait avoir lieu dans l’année. »
Concernant l’arrêté cadre sur la gestion de l’eau, le représentant de l’Etat se garde à ce jour de tout engagement. Alors qu’Alain Jacobsoone fait état à fin décembre, pour la moitié des piézomètres du département, d’un niveau inférieur à la moyenne interannuelle, Jérôme Gutton  juge qu’il faut attendre. « Je ne m’engage pas sur le contenu de l’arrêté à venir tant que nous n’en savons pas plus sur le niveau actuel des nappes. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,