Agri79 Informations 24 mai 2018 à 10h00 | Par Sylvie Beausse

Grouper les vêlages pour une harmonie dans le travail de l’exploitation

Au Gaec La Closerie, à Chanteloup, la conduite des 95 vaches allaitantes charolaises est orchestrée pour que le temps consacré au troupeau s’accorde bien avec le travail important que génèrent les 5 ha de tabac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les associés du Gaec La Closerie investissent 4 euros par vache dans l’échographie, un coût nécessaire pour « mieux préparer les vaches, adapter les rations et gérer les temps de surveillance ».
Les associés du Gaec La Closerie investissent 4 euros par vache dans l’échographie, un coût nécessaire pour « mieux préparer les vaches, adapter les rations et gérer les temps de surveillance ». - © S.B.

C’est Nicolas Baudouin, un des trois associés du Gaec La Closerie de Chanteloup qui compose chaque année avec les 110 vêlages des vaches et génisses. Tout commence à la reproduction et surtout à l’échographie. Les génisses préparées pour un vêlage à trois ans sont inséminées du 2 décembre au 10 mars. Après deux cycles, le taureau prend la relève. Les vaches sont alors en monte naturelle du 20 décembre au 10 mars. « Un décalage d’un cycle par rapport aux génisses pour pouvoir mieux surveiller ces dernières au vêlage », indique Nicolas. L’éleveur ne laisse rien au hasard et l’échographie est primordiale dans la planification annuelle.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 25 mai 2018

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui