Agri79 Informations 22 novembre 2012 à 10h24 | Par S. B.

Colloque - Economiser de l’énergie en jouant sur la complémentarité ville campagne

Lors d’un colloque organisé par la chambre d’agriculture, experts et témoignages ont montré l’intérêt des initiatives locales pour une économie énergétique efficace.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les témoignages ont illustré les leviers possibles pour consommer moins et mieux l’énergie.
Les témoignages ont illustré les leviers possibles pour consommer moins et mieux l’énergie. - © S. B.

«L’énergie est partout et s’exprime en calories, en puissance, en électricité, en consommation d’essence… Elle apparaît sous la forme d’un feu, d’une vitesse, d’une ampoule... ou ne se voit pas comme celle utilisée pour faire un steak » a introduit Julien Dossier, expert en stratégies de transition bas carbone et auteur du BETA Programme® pour l’Ademe. Ce programme concerté d’actions dans les secteurs Bâtiments, Emplois, Transports, Alimentation (BETA) propose de relocaliser les activités et de valoriser les éco ressources du territoire.
« Nous devons d’abord réduire la demande énergétique pour avoir une chance de décarbonner la filière énergétique. Je dis toujours qu’il vaut mieux fermer les fenêtres en hiver avant de dimensionner la solution de chauffage », a ironisé Julien Dossier. Pour l’expert il est urgent de consommer moins puisqu’il n’y aura plus de ressources sur les territoires : « On a estimé que si l’on consommait un hamburger de moins par semaine, on économisait 500 km en voiture. Il faudrait consommer moins, avec moins d’étapes, moins de transport ». La diversité d’un territoire comme celui du Poitou-Charentes est source d’économies, il y a plus d’acteurs différents, plus de choix et moins de pertes. Si l’alimentation est un immense réservoir d’économies d’énergie sur les territoires, pour julien Dossier, il faut aussi chercher l’énergie consommée où on ne la voit pas. « Il faut une approche systémique des territoires qui permet, par exemple, sur Fontainebleau de noter l’immense réservoir d’énergie de la forêt mais aussi la consommation d’énergie des 17 000 visiteurs qui y circulent chaque année. » Une approche qui prend en compte l’équilibre des systèmes d’échanges entre ville et campagne, la complémentarité des actions et le développement plus local pour les modèles de consommation à venir.

Lire la suite en page 6 d'Agri79

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,