Agri79 Informations 01 mars 2018 à 10h00 | Par Marie Le Lagadec

Le projet de réforme de l'apprentissage crispe les régions

La réforme de l’apprentissage inquiète les régions. Celles-ci craignent que ces changements, censés renforcer l’apprentissage en France, produisent l’effet contraire, avec des conséquences budgétaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À la rentrée 2017, la Nouvelle-Aquitaine comptait 38 335 apprentis, soit 4 % de plus qu’en 2016.
À la rentrée 2017, la Nouvelle-Aquitaine comptait 38 335 apprentis, soit 4 % de plus qu’en 2016. - © Jean Nanteuil

Les régions grincent des dents. Et pour cause : elles luttent actuellement contre le gouvernement pour ne pas se voir déposséder de la compétence apprentissage, qu’elles détiennent depuis quarante ans.
Alain Rousset, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, s’élève contre cette réforme. Il a d’ailleurs signé avec plus d’une centaine d’acteurs du secteur un manifeste pour défendre l’apprentissage. « Si on sort les formations des territoires, c’est la mort des territoires », affirme-t-il. Pour lui, cela met directement en danger les CFA consulaires, les centres de formation des apprentis gérés pas les chambres d’agriculture, de l’artisanat et des métiers.Les régions touchent actuellement 51 % de la taxe professionnelle qui est collectée auprès des entreprises.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 2 mars 2018

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui