Aller au contenu principal

Elevage
110 000 éleveurs adhèrent à la charte des bonnes pratiques d’élevage

Après plus de dix années d’existence la charte des bonnes pratiques d’élevage est réformée. La version 2012 met l’accent sur la sécurisation des filières et la préservation de l’environnement.

La version 2012 de la charte des bonnes pratiques d’élevage met l’accent sur la sécurisation des filières bovines et la préservation de l’environnement.
La version 2012 de la charte des bonnes pratiques d’élevage met l’accent sur la sécurisation des filières bovines et la préservation de l’environnement.
© Reussir

Lancée en 1999, la charte des bonnes pratiques d’élevage  a été revue en 2003 pour intégrer la réglementation sur le registre d’élevage et l’émergence de l’agriculture raisonnée. Rééditée en 2007, elle a pris en compte la réglementation du paquet hygiène, les exigences liées à la conditionnalité des aides PAC et élargi son champ aux élevages de veaux.
Définissant les bonnes pratiques que doivent respecter tous les éleveurs quels que soient leur système de production et la destination du produit, la charte apporte des garanties sur le maillon élevage de la filière depuis plus de dix ans. Démarche fédératrice et structurante, elle est le socle commun des cahiers des charges qualité des filières lait et viande.

Lire la suite en page 4 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité