Aller au contenu principal

15 000 agriculteurs et techniciens aux Culturales

Le salon piloté par Arvalis - l’Institut du végétal a refermé ses portes jeudi 6 juin. C’est une vraie pluie de solutions et d’innovations qui a été déversée pendant deux jours sur le site installé aux abords du Futuroscope.

Malgré la pluie, 15 000 visiteurs se sont rendus aux culturales.
Malgré la pluie, 15 000 visiteurs se sont rendus aux culturales.
© VIENNE RURALE

La 14e édition des Culturales a fermé ses portes jeudi 6 juin. Si l’édition a manqué de soleil le mercredi, les visiteurs ont finalement été nombreux à arpenter les abords du Futuroscope.

Il en fallait plus pour arrêter les agriculteurs et les techniciens des OPA. Qu’ils arrivent de la Vienne, des départements limitrophes, des quatre coins de la France, d’Espagne ou d’autres pays Européens, ils étaient au final plus de 15 000 à avoir chaussé leurs bottes pour investir les 20 ha des Culturales, situés face au Futuroscope. « Je viens pour me renseigner » explique un agriculteur venu de Basse Normandie. « Sur mon exploitation, je n’hésite pas à tester beaucoup de choses. Actuellement, ma problématique, c’est l’interdiction d’un nombre croissant de produits phytosanitaires ». Cet autre agriculteur, adepte du semis direct, est venu en voisin. « Je m’intéresse aux innovations. Je suis à la recherche d’idées me permettant d’aller plus loin dans l’agriculture de conservation ».

Outre les parcelles de démonstrations et de tests, l’impressionnante allée des exposants est rarement restée vide. Pas moins de 330 entreprises étaient réparties dans une boucle de 2 km. Parmi les stands, de très nombreux opérateurs nationaux (semenciers, constructeurs, organismes stockeurs), mais aussi des opérateurs plus locaux. Aux côtés des coopératives de la région, de nombreuses entreprises étaient sur le site pour présenter leurs matériels, services et nouveautés. L’entreprise Airinov, dont le drone a été imaginé dans la ferme familiale du papa du concepteur, à Mauprévoir (86), était comme à la maison. Elle a présenté les services développés pour contrôler la qualité de l’ensilage, mais aussi des pieds de vigne, ainsi qu’un principe de leasing. Pour Jean-Christophe Michelet, gérant de JCM Technology, les Culturales représentaient une première participation à un salon national. « C’était une manière de se faire connaître en région, mais aussi de se roder à ce type d’évènement. » L’entreprise, qui commercialise des buses et autres accessoires est implantée à Rouillac.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité