Aller au contenu principal

Charolaise
2011 l’année de tous les extrêmes

Sélectionneurs et engraisseurs apprennent à travailler ensemble. Une satisfaction pour Thierry Baudouin, président de l’association des éleveurs de charolaises.

Une assemblée générale placée sous le signe de l’optimisme.
Une assemblée générale placée sous le signe de l’optimisme.
© C. P.
«Finalement 2011 aura été une belle année », juge Thierry Baudouin. Jeudi 5 avril, dans les locaux du campus des Sicaudières, le président de l’association des éleveurs de la race charolaise des Deux-Sèvres exprimait une certaine satisfaction à l’évocation de l’activité de la structure.
« Les Conviviales d’automne ont été une réussite. Au salon à Paris, la barre de boucherie, occupée par des animaux de la région, a défendu les couleurs de l’élevage allaitant en Poitou-Charentes. Par ailleurs, la vente à la station d’évaluation, fin mars, a rencontré un franc succès. »
Ce qui satisfait par-dessus tout Thierry Baudouin, c’est la présence des engraisseurs aux côtés des sélectionneurs dans les concours. « Nous avons tout à gagner à  travailler ensemble. » Le responsable espère que « le pli est pris ». C’est ensemble que ces deux branches de la grande famille de l’élevage charolais avanceront efficacement, explique le responsable.
L’amélioration des cours sur 2011 est une troisième nouvelle réjouissante. Au printemps, la sécheresse a suscité une certaine angoisse chez les éleveurs. « Les pluies de l’été ont permis de compenser les déficits fourragers. Le prix de la viande ces derniers mois permet à chacun d’assainir sa trésorerie. » Pourvu que ça dure … et que la pluie vienne. Au terme d’un hiver peu humide, la perspective d’un nouveau printemps 2011 n’enchante pas les troupes.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Reprendre une ferme pas à pas
Pierre Guetté s’est installé en plusieurs étapes, avec un premier atelier volailles en charge, avant de reprendre l’atelier bovin…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Publicité