Aller au contenu principal

Charolaise
2011 l’année de tous les extrêmes

Sélectionneurs et engraisseurs apprennent à travailler ensemble. Une satisfaction pour Thierry Baudouin, président de l’association des éleveurs de charolaises.

Une assemblée générale placée sous le signe de l’optimisme.
Une assemblée générale placée sous le signe de l’optimisme.
© C. P.
«Finalement 2011 aura été une belle année », juge Thierry Baudouin. Jeudi 5 avril, dans les locaux du campus des Sicaudières, le président de l’association des éleveurs de la race charolaise des Deux-Sèvres exprimait une certaine satisfaction à l’évocation de l’activité de la structure.
« Les Conviviales d’automne ont été une réussite. Au salon à Paris, la barre de boucherie, occupée par des animaux de la région, a défendu les couleurs de l’élevage allaitant en Poitou-Charentes. Par ailleurs, la vente à la station d’évaluation, fin mars, a rencontré un franc succès. »
Ce qui satisfait par-dessus tout Thierry Baudouin, c’est la présence des engraisseurs aux côtés des sélectionneurs dans les concours. « Nous avons tout à gagner à  travailler ensemble. » Le responsable espère que « le pli est pris ». C’est ensemble que ces deux branches de la grande famille de l’élevage charolais avanceront efficacement, explique le responsable.
L’amélioration des cours sur 2011 est une troisième nouvelle réjouissante. Au printemps, la sécheresse a suscité une certaine angoisse chez les éleveurs. « Les pluies de l’été ont permis de compenser les déficits fourragers. Le prix de la viande ces derniers mois permet à chacun d’assainir sa trésorerie. » Pourvu que ça dure … et que la pluie vienne. Au terme d’un hiver peu humide, la perspective d’un nouveau printemps 2011 n’enchante pas les troupes.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité