Aller au contenu principal

Des solutions pour abreuver les animaux au pâturage

L’accès à l’eau pour les ruminants est essentiel. Sa qualité doit être maintenue pour éviter des baisses de performances du troupeau.

Des études montrent une augmentation des quantités de lait produites dans les exploitations qui aménagent des points abreuvement.
Des études montrent une augmentation des quantités de lait produites dans les exploitations qui aménagent des points abreuvement.
© Franck Mechekour/Réussir SA

Le corps d’une vache est composé de 50 à 65% d’eau, le lait en contient 87%. La consommation est de 4 à 6 litres d’eau par kg de MS ingéré pour les bovins et de 2 à 4 litres par kg de MS ingéré pour les caprins et les ovins. Ces besoins augmentent quand la température dépasse les 25°C. Globalement, une chèvre ou une brebis boira de 3 à 12 litres d’eau par jour tandis qu’une vache absorbera de 40 à 150 litres par jour.

Maintenir la santé du troupeau
L’accès direct des troupeaux aux cours d’eau ou à une mare a des impacts néfastes sur la santé des animaux car ils souillent l’eau qui, par ailleurs, est de qualité aléatoire. Les eaux polluées et stagnantes sont des milieux de prédilection pour de nombreux parasites, coliformes fécaux ou autres bactéries, responsables de problèmes sanitaires sur les troupeaux : leptospirose, diarrhée virale des bovins (BVD), douve du foie, salmonellose ou para-tuberculose. Ces maladies peuvent contaminer un troupeau en 24h. Les problèmes d’infertilité, d’avortements ainsi que les diarrhées s’en trouvent également multipliés.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 29 avril 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité