Aller au contenu principal
Font Size

500 sondes pour surveiller la température du fourrage

L'entreprise Durepaire, basée à Verdille, en Charente, utilise le système Haytech pour un suivi continu de la température du fourrage. Avec plus de 500 sondes, ils peuvent surveiller sa qualité et limiter les risques d'incendie.

Le système Haytech de Quanturi, cofondé par Nadine Pesonen, peut gérer jusqu'à 500 sondes sans-fil simultanément chez Durepaire, à Verdille. Christophe Colas surveille une de ces installations.
Le système Haytech de Quanturi, cofondé par Nadine Pesonen, peut gérer jusqu'à 500 sondes sans-fil simultanément chez Durepaire, à Verdille. Christophe Colas surveille une de ces installations.
© A.V.

«La surveillance des bottes de fourrage est un exercice particulièrement délicat. Dans le stockage, de nombreux paramètres sont à prendre en compte. Anthony Uijttewaal, responsable du pôle Fourrages chez Arvalis institut du végétal, évoque « la densité des balles, la matière organique soluble restante, la microbiologie du fourrage, voire un éventuel défaut d'étanchéité du lieu de stockage et la présence d'eau ».

Le capteur, planté dans une botte, renvoie des mesures de températures toutes les heures vers un ordinateur ou un smartphone. L'exploitant est informé en temps réel de possibles échauffements. Cette connaissance lui permet d'agir le cas échéant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité