Aller au contenu principal

500 sondes pour surveiller la température du fourrage

L'entreprise Durepaire, basée à Verdille, en Charente, utilise le système Haytech pour un suivi continu de la température du fourrage. Avec plus de 500 sondes, ils peuvent surveiller sa qualité et limiter les risques d'incendie.

Le système Haytech de Quanturi, cofondé par Nadine Pesonen, peut gérer jusqu'à 500 sondes sans-fil simultanément chez Durepaire, à Verdille. Christophe Colas surveille une de ces installations.
Le système Haytech de Quanturi, cofondé par Nadine Pesonen, peut gérer jusqu'à 500 sondes sans-fil simultanément chez Durepaire, à Verdille. Christophe Colas surveille une de ces installations.
© A.V.

«La surveillance des bottes de fourrage est un exercice particulièrement délicat. Dans le stockage, de nombreux paramètres sont à prendre en compte. Anthony Uijttewaal, responsable du pôle Fourrages chez Arvalis institut du végétal, évoque « la densité des balles, la matière organique soluble restante, la microbiologie du fourrage, voire un éventuel défaut d'étanchéité du lieu de stockage et la présence d'eau ».

Le capteur, planté dans une botte, renvoie des mesures de températures toutes les heures vers un ordinateur ou un smartphone. L'exploitant est informé en temps réel de possibles échauffements. Cette connaissance lui permet d'agir le cas échéant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Reprendre une ferme pas à pas
Pierre Guetté s’est installé en plusieurs étapes, avec un premier atelier volailles en charge, avant de reprendre l’atelier bovin…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Publicité