Aller au contenu principal

600 volontaires mobilisés pour préserver les recherches de l’Inrae

© Inrae - Université Bordeaux

« 600 collègues volontaires sont mobilisés avec les autorisations nécessaires, à tous les niveaux hiérarchiques », indique Philippe Maugin, PDG de l’Inrae à Agra Presse. Ces agents seront en charge de maintenir les activités critiques de l’institut : gardiennage, entretien du matériel de recherche, soin des animaux et gestion des parcelles expérimentales. « Nous devons aussi préserver nos collections végétales, animales, insectes et micro-organismes, qui représentent le patrimoine vivant et scientifique de l’institut », précise le PDG. L’Inrae prévoit déjà de demander des financements complémentaires auprès de ses tutelles ministérielles pour prolonger les contractuels recrutés pour des projets financés par l’ANR ou l’Union européenne. L’institut se penche enfin sur les solutions à apporter à l'épidémie de coronavirus. « Une de nos équipes a été retenue dans le cadre d’un des appels d’offres du ministère de la Recherche pour cribler des molécules thérapeutiques », souligne Philippe Mauguin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité