Aller au contenu principal

8 500 canards abattus dans un élevage de Cirières

L’arrêté ministériel mis en place en décembre dernier a permis la détection du virus H5, dont le N n’a pu être défini, faiblement pathogène sur une exploitation le 1er mars.

Une zone réglementée d’un kilomètre, incluant deux autres
élevages avicoles, a été mise en place jusqu’à la fin du mois.
Une zone réglementée d’un kilomètre, incluant deux autres
élevages avicoles, a été mise en place jusqu’à la fin du mois.
© C.P.

Un an après les derniers cas recensés en Deux-Sèvres, le virus de la grippe aviaire a été détecté jeudi 1er mars dans un élevage de 8 500 canards à Cirières. En conséquence, la totalité des animaux a été abattue en début de semaine. Une zone réglementée de 3 km autour de l’exploitation, ramenée à 1 km après le résultat des analyses dans la soirée, qui ont établi le caractère faiblement pathogène, a été mise en place et ce pour une durée minimum de 21 jours après la désinfection. Les deux autres élevages de volailles présents dans la zone réglementée ont quant à eux fait l’objet d’une visite vétérinaire. Le virus a été détecté dans le cadre d’un plan de dépistage mis en place par arrêté préfectoral depuis le 1er décembre dernier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité