Aller au contenu principal

8 500 canards abattus dans un élevage de Cirières

L’arrêté ministériel mis en place en décembre dernier a permis la détection du virus H5, dont le N n’a pu être défini, faiblement pathogène sur une exploitation le 1er mars.

Une zone réglementée d’un kilomètre, incluant deux autres
élevages avicoles, a été mise en place jusqu’à la fin du mois.
Une zone réglementée d’un kilomètre, incluant deux autres
élevages avicoles, a été mise en place jusqu’à la fin du mois.
© C.P.

Un an après les derniers cas recensés en Deux-Sèvres, le virus de la grippe aviaire a été détecté jeudi 1er mars dans un élevage de 8 500 canards à Cirières. En conséquence, la totalité des animaux a été abattue en début de semaine. Une zone réglementée de 3 km autour de l’exploitation, ramenée à 1 km après le résultat des analyses dans la soirée, qui ont établi le caractère faiblement pathogène, a été mise en place et ce pour une durée minimum de 21 jours après la désinfection. Les deux autres élevages de volailles présents dans la zone réglementée ont quant à eux fait l’objet d’une visite vétérinaire. Le virus a été détecté dans le cadre d’un plan de dépistage mis en place par arrêté préfectoral depuis le 1er décembre dernier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité