Aller au contenu principal

Abeilles : le potentiel nectarifère des cultures en question

Depuis plusieurs années, la production de miel diminue sur le territoire. Une baisse qui conduit à s’interroger sur la quantité de nectar disponible pour les abeilles, en fonction des variétés cultivées, par exemple.

Pour produire du miel et constituer des réserves pour l’hiver, les abeilles ont besoin de nectar.
Pour produire du miel et constituer des réserves pour l’hiver, les abeilles ont besoin de nectar.
© Chambre d’agriculture de Charente Maritime

Pour produire du miel et constituer des réserves pour l’hiver, les abeilles ont besoin de nectar. Dans le département, « aucun élément paysager présent ne peut rivaliser avec le colza et le tournesol. Ces deux grandes cultures produisent aux environs de 500 kg de nectar par semaine autour d’un rucher », souligne Jean-François Odoux, ingénieur d’étude à l’Inra le Magnereau.
Ces productions constituent donc un vrai enjeu pour les apiculteurs, en particulier le tournesol, dont les surfaces cultivées sont plus importantes, et qui permet d’assurer la dernière miellée avant l’hiver. Pourtant, chaque année, les rendements de miel diminuent.
De nombreuses hypothèses font aujourd’hui l’objet d’études pour comprendre les raisons de cette baisse. Parmi elles, l’idée selon laquelle la création de nouvelles semences plus résistantes aux maladies et plus riches en huile pourrait occasionner une baisse de la fréquentation des abeilles, voire de la production de nectar.

A lire la suite dans Agri 79 du 3 août.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité