Agri79 Informations 27 décembre 2018 à 16h00 | Par Christelle Picaud

Des parcs extérieurs pour les chèvres

ELEVAGE Pour préserver l'économie qui tourne autour de l'élevage, Agrial juge qu'il faut composer avec les attentes sociétales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mickaël Lamy et Pierre-Jo Aufranc, respectivement président et vice-président du métier chèvre chez Agrial.
Mickaël Lamy et Pierre-Jo Aufranc, respectivement président et vice-président du métier chèvre chez Agrial. - © CP

Agrial est leader dans son domaine. Cette place lui octroie une responsabilité que la coopérative veut assumer. « Il est de notre devoir de faire évoluer la filière. Avec CIWF, on avance ensemble depuis trois ans sur ce que sera l'élevage de demain », témoignait Mickaël Lamy, président du métier « chèvre », lors d'une conférence de presse donnée à Capr'Inov. Dans 10 ans, le fabricant de la marque Soignon aimerait que 50 % de ses adhérents élèvent des chèvres dans le respect du comportement naturel des animaux. « Jouer, grimper, explorer est instinctif chez la chèvre. ONG Welfariste (*), CIWF nous a invités à considérer ces éléments pour que, eu égard aux attentes de la société, notre modèle d'élevage soit durable ». Pragmatiques, les membres du conseil d'administration ont décidé d'observer et de s'inspirer du travail développé dans certains des élevages de la coopérative. « 24 % des adhérents proposent à leurs animaux un parcours extérieur ou un système alimentaire pâturant. À partir de leur expérience, notre objectif est, d'ici dix ans, d'accompagner 50 % de nos exploitations dans la création de parc extérieur. Nous souhaitons également que 100 % d'entre nous aient, alors que l'organisation de l'atelier ne permettait pas de sortir les animaux, déployé dans les élevages, des dispositifs d'enrichissement du milieu de vie des chèvres. Et Mickaël Lamy de citer en exemple les blocs permettant aux animaux de grimper ». Cette évolution, Agrial l'envisage via les installations. « Nous comptons 600 adhérents pour 145 millions de litres de lait de chèvres collectés. Nos objectifs de développement sont de 20 nouveaux éleveurs par an, pour une augmentation de la collecte de 25 millions au bout de cinq ans. Ces nouveaux producteurs seront incités à aménager leur élevage en conséquence des attentes sociétales ». Le service bâtiment d'Agrial sera mobilisé. Les bâtiments qui sortiront de terre permettront, dans la mesure du possible, la sortie des animaux. « Les premiers échanges avec nos adhérents sont prometteurs. Les réactions sont positives, jugent les responsables d'Agrial. CIWF a bien compris qu'il fallait du temps à la production pour s'adapter ». Les premières projections techniques tendent à une recommandation autour de 25 m2 par chèvre en extérieur.

CHRISTELLE PICAUD

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui