Agri79 Informations 03 octobre 2019 à 10h00 | Par Arvalis

Grandes cultures : des rendements au rendez-vous malgré le manque d’eau

Malgré une réserve en eau des sols en baisse, les pluies régulières ont limité le stress hydrique sur les cultures, ce qui a permis de bons rendements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les premières orges ont été moissonnées à la mi-juin et les premiers blés à la fin du mois de juin. L’absence de pluie durant la récolte a été favorable, permettant de très bons PS.
Les premières orges ont été moissonnées à la mi-juin et les premiers blés à la fin du mois de juin. L’absence de pluie durant la récolte a été favorable, permettant de très bons PS. - © Arvalis

L’été et le mois de septembre 2018 ont été secs, ce qui a considérablement limité les possibilités de préparation de sol et de réalisation de faux semis. La pluie est revenue en octobre après une période chaude et sèche et a permis de réaliser l’essentiel des semis, à partir de la deuxième décade, dans de bonnes conditions.
L’essentiel des implantations s’est déroulé à partir du 20 octobre. Les conditions de l’automne sont restées favorables et ont assuré de bonnes croissances et une bonne efficacité aux désherbages racinaires.

Levée tardive inhabituelle des graminées
Aucun épisode de gel significatif n’a été observé durant la période hivernale. Un épisode de sécheresse à partir de la deuxième décade de février a limité la valorisation de l’apport d’azote au tallage et compliqué le positionnement de l’apport de début de montaison mais début mars, de petites fenêtres climatiques ont permis d’apporter de l’azote dans de bonnes conditions.

Malgré les bons désherbages d’automne, la douceur de l’hiver a favorisé la levée tardive de graminées de façon inhabituelle (vulpins par exemple) et les relevées d’autres adventices (folles-avoines, gaillets…). Les fortes amplitudes thermiques de cette période ont retardé la réalisation des rattrapages de désherbage et les applications de régulateurs. Il a fallu attendre le retour de conditions plus clémentes, mi-avril.

Assimilation de l’azote jugée suffisante
L’alternance d’un automne-début d’hiver doux puis de périodes plus froides a conduit les céréales à des stades de développement proches de la normale. Quelques gelées ont été constatées début avril et ont fait craindre des défauts de fertilité du pollen, notamment pour les orges d’hiver. Néanmoins, les bons rayonnements en ont limité l’impact et ont limité les problèmes liés à la méiose aux parcelles les plus précoces. Les orges d’hiver ont épié entre fin avril et tout début mai, les blés sur la première décade de mai.

Des remplissages exceptionnels
Malgré des températures souvent très douces, la pression des maladies foliaires n’a pas explosé. Au final, la nuisibilité des maladies foliaires a été plus faible que la moyenne historique. La réserve en eau des sols a continué de baisser mais les pluies régulières ont limité le stress hydrique. Un épisode climatique très pluvieux s’est installé début juin dans la région : des pluies relativement abondantes et des températures fraîches pour la saison ont assuré le bon déroulement du remplissage.
Au final, le nombre d’épis a pu être assez modeste dans certaines situations mais a été fortement compensé par un nombre de grains/épi élevé et des PMG exceptionnels.

Une production supérieure au potentiel
Toutes céréales confondues, la production a été très souvent supérieure au potentiel attendu. Les rendements des céréales sont généralement très bons et bien meilleurs que les moyennes pluriannuelles (au moins +10 % pour le blé tendre et les orges d’hiver, +13 à 15 % pour le blé dur).
Seule ombre au tableau : les teneurs en protéines sont moyennes à faibles. L’effet de dilution de l’azote les limite à 10,5-11 % en moyenne en blé tendre et à 13,5-14 % en blé dur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui