Agri79 Informations 10 décembre 2019 à 11h00 | Par Christelle Picaud

Keenan ajoute une automotrice à sa gamme

En phase de réflexion, le Gaec La Pressonnière acceptait l’organisation, sur son exploitation à Fenioux, jeudi 28 novembre, d’une démonstration de la première automotrice de la marque Keenan : la MecaFibre345SP.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La qualité du mélange et la longueur de fibres sont les qualités reconnues de la marque Keenan.
La qualité du mélange et la longueur de fibres sont les qualités reconnues de la marque Keenan. - © Keenan

Alors que deux des quatre associés s’approchent de la retraite, le Gaec la Pressonnière recherche des candidats à l’installation. Les agriculteurs traversent cette période charnière en travaillant la dynamique économique de la ferme. L’attractivité de l’outil est directement liée à son projet. À Fenioux, le suivi chaque jour des 180 vaches laitières et leur suite se fait en tenant compte des impératifs de rentabilité et de bien-être des éleveurs.
Ces dernières semaines, Cyril Dubin, l’un des associés, est en charge de l’étude d’un dossier qui combine ces deux objectifs. La démonstration organisée sur la ferme par la société Keenan, jeudi 28 novembre, est l’une des étapes de ce travail. « Nous nous interrogeons sur l’opportunité d’investir dans une nouvelle mélangeuse. Avant de nous décider, nous devons poser un certain nombre de chiffres », affirme l’éleveur, en bon gestionnaire.
Actuellement, l’exploitation est équipée d’un bol mélangeur de la même marque. Sa capacité est de 20 m3, comme l’automotrice qui pourrait être acquise. « Le système de mélange à pâles qui tourne à 7-8 tours minute nous convient très bien. Notre bâtiment est long de 120 mètres. À chaque distribution, du début à la fin, nous servons aux animaux une nourriture homogène. Les fibres se maintiennent à une longueur de coupe intéressante. La qualité du mélange est pour nous une priorité », témoigne Cyril, convaincu que celle-ci participe au bon état de santé des animaux et à la stabilité de leur niveau de production. Le Gaec livre deux millions de litres de lait chaque année à la laiterie coopérative de Pamplie. « En revanche, souligne l’exploitant, l’équipement actuel nous immobilise un tracteur et le télescopique deux heures par jour en moyenne. C’est coûteux en matériel et usant physiquement. Le temps du chantier, l’opérateur monte et descend des engins de nombreuses fois ».
Attachés à la marque, les éleveurs étudient la possibilité de réinvestir parce que Keenan vient de sortir sa première automotrice. La MecaFibre345SP, présentée devant une bonne vingtaine de personnes, représentant onze fermes, « coûte entre 130 000 et 150 000 euros », précise Sébastien Moulis, le directeur de Keenan France. Elle consomme environ onze litres de fioul à l’heure et s’amortit sur dix ans. « Nous allons évaluer ce que nous coûte le travail avec deux engins motorisés. Le montant sera comparé à celui théorique de l’utilisation de l’automotrice », pose Cyril. Les résultats de ces calculs amèneront ou non les associés à la phase de négociation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes