Agri79 Informations 28 novembre 2019 à 11h00 | Par Agri 79

Le renforcement des contrôles sanitaires à l’approche des fêtes

Le dispositif est mis en place jusqu'au 15 janvier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

Pendant la période des fêtes de fin d’année, près de 4 000 agents du ministère de l’agriculture et de l’alimentation sont mobilisés pour renforcer la surveillance de la sécurité sanitaire des produits
alimentaires. Ce dispositif d’inspection est mis en place depuis le 1er novembre 2019 jusqu’au 15 janvier 2020.

Sous le pilotage de la direction générale de l’alimentation (DGAL), les agents des directions départementales en charge de la protection des populations (DDPP et DDCSPP) en métropole et des directions de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (DAAF) dans les départements d’outre-mer, s’assurent que l’activité commerciale accrue pendant cette période se déroule dans le respect des règles d’hygiène, de sécurité sanitaire et de qualité des produits. Les établissements de production et de transformation de produits festifs, les commerces de coquillages, de gibier ou de foies gras, les restaurants et les traiteurs, font l’objet d’une vigilance particulière, de même que les entreprises de transport et d’entreposage réfrigéré de ces produits.

Trois ministères compétents

En temps normal, trois ministères sont chargés de vérifier la sécurité des aliments. Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation tout d’abord, qui a pour mission de vérifier la qualité à tous les maillons de la chaîne alimentaire. Il s’appuie, pour ce faire, sur une évaluation scientifique des risques conduite par l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Au sein de ce ministère, la direction générale de l’alimentation élabore la réglementation relative à la sécurité sanitaire des aliments de son domaine de compétence, définit la politique nationale de contrôle et fournit les outils (méthodes d’inspection, procédures, instructions techniques) nécessaires aux inspections.

Ensuite, le ministère en charge de l’économie, avec la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, intervient au titre de la loyauté des transactions et exerce également une compétence au plan sanitaire sur certaines denrées, tant au stade de la production que de la vente au public.

Enfin, le ministère en charge de la santé, avec les agences régionales de la santé, s’assure de la qualité des eaux de consommation et mènent les enquêtes épidémiologiques relatives aux toxi-infections alimentaires collectives.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui