Aller au contenu principal

Juridique, emploi
Adapter le travail pour les mineurs de plus de 16 ans

Les récoltes sont en cours et avec elles les embauches de salariés pour pallier ce surcroît de travail. Le point sur les règles applicables pour les mineurs de plus de 16 ans.

© Agri 79

Employer un jeune âgé de 16 à 18 ans suppose de prendre en compte différents paramètres. Temps de travail et suivi médical en particulier ne sont pas les mêmes que pour une personne majeure. De plus, certains travaux ne sont pas autorisés. En contrepartie, le salaire peut être soumis à abattement.

L’employeur d’un salarié mineur se voit imposer des restrictions. Le jeune ne peut pas travailler plus de 8 h par jour. Après 4 h 30 d’activité, il doit bénéficier d’une pause d’au moins 30 minutes d’affilée. Quant au nombre d’heures par semaine, il est de 35 heures maximum. Il peut éventuellement être porté à 40 heures après avis de la médecine du travail et de l’inspecteur du travail. Le travail de nuit entre 22 h et 6 h est par contre strictement interdit. Le temps de repos est normalement de deux jours consécutifs, sachant que le dimanche doit être compris dans ces deux jours. Les jours fériés sont aussi obligatoirement chômés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité