Aller au contenu principal

Afdi : l’agriculture togolaise bousculée par la pandémie

L’association a suivi de près les difficultés rencontrées par les exploitants du Togo et les solutions qu’ils ont mis en place pour maintenir l’activité.

© Afdi

Dès le mois d’avril, la Coordination togolaise des organisations paysannes et de producteurs agricoles (CTOP)* a réagi face aux mesures de confinement qui aggravaient fortement la situation des exploitations familiales du pays en mettant en place un plan global de riposte. En effet, plus de 60 % des Togolais et 95 % des habitants des zones rurales sont employés dans le secteur agricole. La restriction des activités de collecte, de transformation et de commercialisation, mais aussi les difficultés d’accès aux intrants, ont eu des incidences directes sur la capacité de subsistance d’une majeure partie de la population.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Restaurateurs et éleveurs réunis autour de mêmes valeurs
La société Dénoues a créé une marque pour restaurer le lien entre amoureux de bonne viande. L’idée ? Que l’éleveur sache où part…
Publicité