Aller au contenu principal

Lait
Agrial et Eurial annoncent leur projet de fusion de leurs activités laitières

Vendredi 18 janvier, à l’issue d’un Comité central d’entreprise exceptionnel, les coopératives Agrial et Eurial ont annoncé leur rapprochement.

La nouvelle entité, qui portera le nom d’Eurial, constituera à terme, avec 2 milliards de litres de lait, le deuxième groupe laitier coopératif français, et le sixième opérateur laitier français.
La nouvelle entité, qui portera le nom d’Eurial, constituera à terme, avec 2 milliards de litres de lait, le deuxième groupe laitier coopératif français, et le sixième opérateur laitier français.
© N. C.
Vendredi 18 janvier, à l’issue d’un Comité central d’entreprise exceptionnel, les coopératives Agrial et Eurial ont annoncé leur rapprochement, devant déboucher sur une fusion de leurs activités laitières d’ici deux ans.
Si Eurial est un grand et ancien groupe fromager, qui transforme un milliard de litres de lait par an, Agrial, lui, est un nouveau venu sur le lait. D’origine normande, Agrial est surtout connu pour ses activités en légumes, avec la marque Florette, et en cidre, avec la marque Loïc Raison, toutes deux leaders sur leurs marchés.

La nouvelle entité portera le nom d’Eurial
Agrial est entré récemment dans le monde du lait, en reprenant les activités de collecte de l’ancienne Union laitière normande (ULN), puis en créant Senagral avec l’entreprise Senoble.
Après consultation de toutes les instances concernées, et notamment  de l’autorité de la concurrence, la branche laitière d’Agrial, baptisée Filae, devrait donc rejoindre Eurial. La nouvelle entité, qui portera le nom d’Eurial, constituera à terme, avec 2 milliards de litres de lait, le deuxième groupe laitier coopératif français, et le sixième opérateur laitier français.
Ces deux coopératives, toutes les deux en très bonne santé financière, ont ainsi pour objectif de préparer l’après 2015, et de conforter leurs débouchés, en particulier sur les marchés à l’export, car c’est là que se situent les marges de progression et les meilleurs gages de la pérennité des exploitations de leurs coopérateurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité