Aller au contenu principal

réserves de substitution
Agricole ou écologique, la notion de transition divise

Pro et anti enchaînent les communications. Bassines non merci veut développer de nouvelles formes de résistance au projet pour empêcher sa réalisation quand la Coop de l’eau objective la transition agricole que permettra le stockage.

Les porteurs du projet vont quantifier les avancées de la transition attendue dans les exploitations en début d’année prochaine.
© CHP

Le collectif Bassines non merci (BNM) ne décolère pas à l’idée que l’État continue de soutenir le projet des 16 réserves sur le bassin Sèvre niortaise-Mignon, avec des crédits du ministère de l’agriculture émanant du plan de relance. « Il s’agit d’argent public, dédié à la transition écologique et utilisé pour un projet qui va à l’encontre du cycle naturel de l’eau. À l’heure où le gouvernement vient de légiférer sur le délit d’écocide, ce soutien est schizophrène », entend-on lors de la conférence de presse organisée le 10 décembre par le collectif et ses soutiens.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité