Aller au contenu principal

réserves de substitution
Agricole ou écologique, la notion de transition divise

Pro et anti enchaînent les communications. Bassines non merci veut développer de nouvelles formes de résistance au projet pour empêcher sa réalisation quand la Coop de l’eau objective la transition agricole que permettra le stockage.

Les porteurs du projet vont quantifier les avancées de la transition attendue dans les exploitations en début d’année prochaine.
© CHP

Le collectif Bassines non merci (BNM) ne décolère pas à l’idée que l’État continue de soutenir le projet des 16 réserves sur le bassin Sèvre niortaise-Mignon, avec des crédits du ministère de l’agriculture émanant du plan de relance. « Il s’agit d’argent public, dédié à la transition écologique et utilisé pour un projet qui va à l’encontre du cycle naturel de l’eau. À l’heure où le gouvernement vient de légiférer sur le délit d’écocide, ce soutien est schizophrène », entend-on lors de la conférence de presse organisée le 10 décembre par le collectif et ses soutiens.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Avec le parrainage, Mathieu a enfin pu s’installer
Dispositif proposé par les chambres d’agriculture et finançable par Pôle emploi, le stage parrainage permet de se projeter dans…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Les questions des enfants à un éleveur de vaches
Les élèves de CM1 de l’école du chêne, à Lezay, ont pu échanger avec un éleveur de vaches salers le temps d’un après-midi. La…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Publicité