Aller au contenu principal

Communication
Agricomics : expliquer l'agriculture par le dessin

Loïse Triollet, entrepreneuse angevine de 25 ans, a obtenu le deuxième prix du concours Agreen Startup du Sival 2021, qui s’est déroulé cette année en mode digital. Son créneau : la communication des sciences et techniques dans le domaine de la production végétale.

« L’idée m’est venue en regardant une communication commerciale des années 1940 pour le DDT, un insecticide qui aujourd’hui reste très connu alors que le produit est interdit en usage agricole français depuis environ 50 ans ! Cette illustration, qui montre des animaux et des légumes en train de chanter, m’a fait avoir le déclic sur la puissance de communication par l’image, raconte Loïse Triollet. Pourquoi ne pas utiliser cette force pour aider à diffuser les résultats scientifiques et techniques d’aujourd’hui et accompagner la transition de notre agriculture  ? ».

La jeune femme originaire du Saumurois a créé Agricomics, une entreprise proposant aux organisations professionnelles agricoles, chercheurs, conseillers, agriculteurs, de faire connaître leur activité de manière rapide, efficace, humoristique et esthétique à travers la bande dessinée.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité