Aller au contenu principal

Investissement
Agriculture bio et conventionnelle alliées au profit de la formation

Le lycée Jacques-Bujault à Melle mène un programme d’innovation au sein de son exploitation. Agriculture biologique et agriculture conventionnelle s’y côtoieront afin de familiariser les jeunes aux différentes approches techniques existantes.

Jean-Michel Bobineau, directeur de l’EPL Terre et paysages sud Deux-Sèvres et Cécile Veindmann, proviseur-adjoint du lycée Gaston-Chaissac.
Jean-Michel Bobineau, directeur de l’EPL Terre et paysages sud Deux-Sèvres et Cécile Veindmann, proviseur-adjoint du lycée Gaston-Chaissac.
© N.C.

“Un établissement scolaire est une vitrine », explique Jean-Michel Bobineau. « En Deux-Sèvres, nous sommes en terres de polyculture- élevage. Nous ne pouvons nous soustraire à la diversité des ateliers de productions animales. Pas plus que nous ne pouvons ignorer la production biologique. » A  quelques jours de la rentrée scolaire, le directeur de l’établissement public local (EPL) Terre et paysages sud Deux-Sèvres  présente le projet sur lequel les équipes ont planché l’année dernière. D’ici à 2017, l’exploitation du lycée Jacques-Bujault à Melle va évoluer. Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité