Aller au contenu principal

PAC
950 télédéclarations PAC pour 5 600 dossiers attendus

La proportion de télédéclarations (17%) progresse en Deux-Sèvres. Mais on est encore loin des 30% au niveau national.

Sur les 5 600 déclarations de surface PAC attendues cette année en Deux-Sèvres, 950 ont été télédéclarées, soit 17 % comparativement aux 13% de l’année précédente (750). Cette progression en Deux-Sèvres, même s’il est encore loin du pourcentage national évalué cette année à 30% contre 23% en 2008, résulte principalement des déclarations non aidées.

Selon Jean-Louis Bourdais, à la DDEA, sur les 950 dossiers, 675 télédéclarations (71%) ont été faites par les agriculteurs eux-mêmes, soit l’inverse du pourcentage national puisque les deux tiers ont été recueillis avec l’appui d’un organisme de service.

L’administration et les agriculteurs auraient intérêt à télédéclarer. « Télépac évite les erreurs », souligne Jean-Louis Bourdais, compte tenu des systèmes de cohérence mis en place tout au long de la procédure. « Une déclaration papier sur deux, nécessite l’envoi d’un courrier pour complément d’information », fait-il remarquer.

Cette année, 457 dossiers de demande de PMTVA sur 2074 attendus, ont été télédéclarés, contre 332 en 2008. Cete procédure est mise en place pour la deuxième année. La nouveauté vient de la déclaration pour la prime à la brebis : 92 dossiers sur 1106 attendus, soit 8,5%, contre 4% en France.

 

 

 

Avec la réorganisation de la DDEA, les horaires d’ouverture, rue Alsace Lorraine, à Niort, ont été modifiés. Les bureaux sont désormais ouverts au public de 13h30 à 16h30 du lundi au vendredi.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité