Aller au contenu principal

Aides ovines : « Si on ne favorise pas l’installation, c’est la mort de l’élevage »

2018 sonne le glas des aides ovines complémentaires. L’aide de base, pour compenser en partie cette disparition, passe à 22 € environ. Deux éleveurs deux-sévriens font le point sur les conséquences de cette « perte » sur leurs exploitations.

Maxime Baron, jeune éleveur de plus de 600 brebis au lieu-dit La Vallée, à Nueil-les-Aubiers, va « perdre » environ 4500€ d’aides cette année.
Maxime Baron, jeune éleveur de plus de 600 brebis au lieu-dit La Vallée, à Nueil-les-Aubiers, va « perdre » environ 4500€ d’aides cette année.
© Pierre Baron

Maxime Baron, 25 ans, installé en nom propre depuis 2015 au lieu-dit La Vallée, à Nueil-les-Aubiers, a reçu plus de 30 € par brebis, soit plus de 17 000 € pour ses 566 brebis en 2017. « C’était la meilleure année », constate-t-il. Il a bénéficié de l’aide aux nouveaux producteurs, de celle pour les 500 premières brebis et de celle à la contractualisation. À cause de la disparition de ces aides complémentaires, et même si l’aide unique de base passe à 22 € environ, il a calculé qu’il aura près de 4 500 € d’aides en moins en 2018. Une grosse « perte » de revenu qui va impacter le développement de sa ferme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
Ce qui va changer avec Egalim 2
Round final pour la loi Egalim 2. Les parlementaires sont tombés d’accord sur un texte qui entrera en application pour les…
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité