Aller au contenu principal

Aides ovines : « Si on ne favorise pas l’installation, c’est la mort de l’élevage »

2018 sonne le glas des aides ovines complémentaires. L’aide de base, pour compenser en partie cette disparition, passe à 22 € environ. Deux éleveurs deux-sévriens font le point sur les conséquences de cette « perte » sur leurs exploitations.

Maxime Baron, jeune éleveur de plus de 600 brebis au lieu-dit La Vallée, à Nueil-les-Aubiers, va « perdre » environ 4500€ d’aides cette année.
Maxime Baron, jeune éleveur de plus de 600 brebis au lieu-dit La Vallée, à Nueil-les-Aubiers, va « perdre » environ 4500€ d’aides cette année.
© Pierre Baron

Maxime Baron, 25 ans, installé en nom propre depuis 2015 au lieu-dit La Vallée, à Nueil-les-Aubiers, a reçu plus de 30 € par brebis, soit plus de 17 000 € pour ses 566 brebis en 2017. « C’était la meilleure année », constate-t-il. Il a bénéficié de l’aide aux nouveaux producteurs, de celle pour les 500 premières brebis et de celle à la contractualisation. À cause de la disparition de ces aides complémentaires, et même si l’aide unique de base passe à 22 € environ, il a calculé qu’il aura près de 4 500 € d’aides en moins en 2018. Une grosse « perte » de revenu qui va impacter le développement de sa ferme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

19 marchés festifs tout au long de l’été
Lieu de convivialité, les MPP offrent aux agriculteurs une occasion de se faire connaître localement. Les agriculteurs se…
Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
Agri-apiculteur, Thomas fait le pont entre deux mondes
Le 19 avril, la coopérative Cavac a annoncé le lancement de son miel Nectar des champs, fruit d’un travail engagé avec quatorze…
Publicité