Aller au contenu principal

Syndicalisme
Alain Chabauty, remplace Sylvie Macheteau à la présidence de la Fnsea 79

La dernière étape du renouvellement syndical à la Fnsea 79 avait lieu mardi. Sylvie Macheteau cède sa place à Alain Chabauty, à la présidence de la structure. Olivier Renaud a été élu secrétaire général.

Alain Chabaudy, nouveau président de la Fnsea79.
Alain Chabaudy, nouveau président de la Fnsea79.
© G. R.

2013 : année élective pour le syndicalisme Fnsea 79 et une surprise. Après six mois à la présidence, Sylvie Macheteau est remplacée par son secrétaire général en poste depuis octobre dernier, Alain Chabauty. Une modification peu courante dans ces instances où la continuité est plutôt l’usage.
Agé de 52 ans, le nouveau président est associé avec son épouse Isabelle et leur fils, Romain. Leur système allaitant naisseur engraisseur repose sur 105 charolaises et quelques achats, sur 120 hectares à Noirterre. Dans deux bâtiments, ils élèvent des cailles et de la volaille de chair (pintade et poulet).
« La décision de me présenter a été prise il y a un mois », explique Alain Chabauty qui veut désormais s’employer à « conforter et stabiliser une équipe notamment un bureau de 17 membres », dont cinq jeunes. Il la veut « opérationnelle rapidement » pour se consacrer au cœur du métier du syndicat : « la défense des producteurs ». Pour cela il compte aussi sur les sections qui font des propositions au conseil d’administration « notamment de lait de vache et de chèvre, deux secteurs critiques en ce moment », compte tenu d’un prix de vente qui ne couvre pas les charges dans les exploitations. Mais il n’en oublie pas pour autant les commissions qui « parallèlement, ont toute leur place » dans la structure syndicale.
Plus généralement, le nouveau président, membre du bureau de la FNB, et son secrétaire général, Olivier Renaud, (voir ci-contre) veulent « redorer l’image du métier d’agriculteur auprès du grand public ». « Elle est très négative actuellement », déplore-t-il.
« Il faut que les agriculteurs redeviennent fiers de leur métier et aient envie de transmettre leurs exploitations. Un revenu et des contraintes acceptables créeront les conditions favorables à ce retour », explique Alain Chabauty. Mais il estime aussi indispensable de mettre fin à des déséquilibres avec « nos concurrents directs en Europe » : contraintes environnementales, fiscalité et charges sociales, en particulier. « En France, il nous manque une approche pragmatique de l’économie et de l’agriculture en particulier », souligne-t-il.

Un bureau de 17 membres
Le président et le secrétaire général seront entourés de six vice-présidents : François Chauveau (Irais), Patrice Coutin (Saint-Vincent-la-Châtre), Christophe Limoges (Pamplie), Sylvie Macheteau (Gourgé), Philippe Moinard (Prahecq), Jean-Marc Renaudeau (Saint-Rémy) et quatre secrétaires généraux adjoints : Guylène Barbot (Mauléon), Thierry Bernier (Luché-Thoursais), Grégory Nivelle (Gournay-Loizé) et Richard Veillon (Vasles). Trèsorier : Bruno Lepoivre (La Crèche) ; trésorier adjoint : Jean-Yves Bilheu (La Chapelle-Saint-Laurent) ; membres : Claude Devaud (Saint-Aubin-du-Plain), Jean-Marie Gautier (Saint-Georges-de-Noisné). Membre de droit (JA) : Benoît Vignaud (Saint-Etienne-la-Cigogne).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité