Aller au contenu principal

Alain Rousset face aux contraintes budgétaires de Poitou-Charentes

Le président du conseil régional a présenté le premier budget de la nouvelle région lundi dernier à Poitiers. Un budget marqué par la nécessité d’éponger les dettes de l’ex région Poitou-Charentes et de repartir « sur des bases saines ».

ALain Rousset souhaite maintenir la capacité d’investissement de la grande région, un poste de dépenses qui représente 38 % du budget.
ALain Rousset souhaite maintenir la capacité d’investissement de la grande région, un poste de dépenses qui représente 38 % du budget.
© Victor Bellaud

En matière budgétaire, j’adore me servir de l’aspirateur ». Lunettes sur le nez et feutre à la main, Alain Rousset a vite donné le ton de son passage à Poitiers devant la presse régionale. Venu présenter le premier budget d’ALPC, le président du conseil régional s’est voulu ferme et pragmatique. « Nous devons au plus vite redresser les comptes du Poitou-Charentes », a-t-il martelé. Le président n’a d’ailleurs pas hésité à jouer les professeurs en passant au tableau pour expliquer dans les moindres détails un budget soumis à d’importantes contraintes internes et externes.
Au total, ce dernier s’élève à 2,8 milliards d’euros, fruit des budgets des trois anciens conseils régionaux auxquels s’ajoutent les 197 millions d’euros de dettes laissées par l’ex région Poitou-Charentes. Sans oublier 10 M€ supplémentaires pour le service public du TER et 8 M€ pour le personnel correspondant au Glissement vieillesse technicité (GVT). Si la dépense supplémentaire à prendre en compte est de 215 M€, la région a choisi de limiter l’augmentation du budget à 116 M€, soit 99 M€ d’économies réelles. « Cet exercice budgétaire est particulièrement difficile. Il montre l’ampleur des dégâts et des problèmes à régler », souligne Alain Rousset.
Le président s’est néanmoins montré rassurant envers les Picto-Charentais : « le redressement de la dette ne fera pas mal en Poitou-Charentes car c’est le budget de l’Aquitaine qui fait l’effort. Ainsi, tous les engagements pris en 2015 seront honorés », affirme-t-il.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 27 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité