Aller au contenu principal

Antibiorésistance : « On est dans la désescalade »

Bon point pour les éleveurs français : leur utilisation d’antibiotiques vétérinaires a diminué de 37 % en cinq ans, soit plus que l’objectif de - 25% fixé par le premier plan Ecoantibio 2012-2016. Retour sur la lutte contre l’antibiorésistance avec Arpant.

Michaël Treilles devant l’un des 1 200 antibiogrammes que le laboratoire interdépartemental Qualyse, situé dans la zone d’activités Montplaisir à Champdeniers, analyse chaque année. Ici, une bactérie Escherichia coli (E.coli) a montré une résistance à la pénicilline.
Michaël Treilles devant l’un des 1 200 antibiogrammes que le laboratoire interdépartemental Qualyse, situé dans la zone d’activités Montplaisir à Champdeniers, analyse chaque année. Ici, une bactérie Escherichia coli (E.coli) a montré une résistance à la pénicilline.
© A.F.

« Le problème n’est pas de prendre des antibiotiques mais de générer des résistances ", pose Michaël Treilles, directeur de recherche et développement chez Qualyse. Des années 1950 à 2000, des antibiotiques de plus en plus puissants et aux spectres de plus en plus larges se sont succédé. « Mais c’est fini. Il n’y a pas d’intérêt économique pour les laboratoires pharmaceutiques à chercher des antibiotiques encore plus forts pour des bactéries multirésistantes singulières », constate-t-il. Tout l’enjeu pour Qualyse, et l’humanité, est de trouver comment préserver les bactéries sensibles aux antibiotiques.

« Résister à un antibiotique coûte à une bactérie. Et plus elle est stressée, plus elle résiste avec force. L’idée est donc qu’elle subisse moins de pression pour que les souches sensibles aux antibiotiques redeviennent majoritaires, explique le scientifique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Reprendre une ferme pas à pas
Pierre Guetté s’est installé en plusieurs étapes, avec un premier atelier volailles en charge, avant de reprendre l’atelier bovin…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Publicité