Aller au contenu principal

Anticiper pour gérer au plus juste

Une trentaine d’adhérents de la Caveb s’est réunie jeudi 7 décembre à Pompaire pour analyser les résultats technico-économiques. Les écarts constatés sont importants.

La Caveb a segmenté son groupe de producteurs en trois tiers puis analysé les résultats du point de vue de la productivité numérique et du coût de concentré.
La Caveb a segmenté son groupe de producteurs en trois tiers puis analysé les résultats du point de vue de la productivité numérique et du coût de concentré.
© C.P.

La gestion des stocks va être une des difficultés de l’année en cours. Ce ressenti, quelle que soit l’espèce, était confirmé jeudi 7 décembre. « N’hésitez pas à solliciter vos techniciens pour faire un bilan fourrager. Au-delà des stocks, il est important d’évaluer la qualité. Cette évaluation permettra de gérer au plus juste, en fonction de votre stratégie de l’année, vos besoins en concentrés, qu’ils soient produits sur l’exploitation ou qu’ils soient achetés », présente Sylvain Polge, technicien de la Caveb. Lors de cette journée dédiée aux résultats technico-économiques des élevages ovins du groupement de producteurs, la rentabilité des outils est au cœur des échanges. Et Sylvain Polge d’insister : « anticiper permet d’éviter les mauvaises surprises ».

L’efficacité pour objectif, la trentaine de producteurs réunie à Pompaire prenait le temps de se poser à l’occasion de cette demi-journée pour analyser les chiffres. Ces derniers valident les mises en garde du technicien. Effectivement, les résultats observés à travers le prisme de la marge brute hors prime par brebis ont conduit la Caveb à segmenter son groupe de producteurs par tiers.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 16 décembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité