Aller au contenu principal

Conjoncture
Anvol mobilisée face aux défis de la filière volailles

Alors que la Covid-19 provoque un recul de la consommation de volailles de chair, l’interprofession Anvol poursuit son double objectif : lutter contre les importations et répondre aux attentes sociétales sur le bien-être animal.  

« Nous avons énormément besoin d’investir », martèle Jean-Michel Schaeffer. Anvol a chiffré les besoins à 600 millions d’euros.
© DR

Sous l’effet de la crise sanitaire, la consommation de volailles de chair pourrait reculer de 1,1 % en 2020, alerte l’interprofession Anvol, le 7 octobre. La progression des ventes en magasins (+5,9 % attendus sur l’année) ne compensera pas la mise à l’arrêt de la restauration. Or, c’est elle qui tirait la croissance de la demande depuis quinze ans. Entre 2005 et 2019, la consommation de volailles a progressé de 30 %. En 2020, la crise sanitaire a particulièrement sinistré les filières dépendantes de la restauration. En pintades, « la situation devient dramatique », prévient Jean-Yves Ménard, président du CIPC (interprofession du poulet de chair), avec une baisse de consommation « de 20 à 25 % » sur les sept premiers mois de 2020, et des stocks de 1 300 tonnes. Idem pour le canard, dont les ventes ont plongé de 16 % par rapport aux sept premiers mois de 2019 (gras et à rôtir).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Publicité