Aller au contenu principal
Font Size

Valorisation du lait vache
AOP Charentes-Poitou : débats et des hauts

La rencontre des partenaires des producteurs de lait de vaches en Poitou-Charentes a rassemblé 45 participants par webcam le 23 juin. Au menu ? L’évolution de l’AOP beurre. 

L’évolution de l’AOP Charentes-Poitou, première AOP beurre de France, concentre de multiples enjeux pour le tissu économique.
© Chloé Poitau

Laiteries, banques, fabricants d’aliments : les experts techniques ont mis à profit les deux heures d’échanges organisées par Inosys, Idele et le réseau des chambres d’agriculture pour livrer leurs craintes et espoirs autour du nouveau cahier des charges de l’AOP beurre Charentes-Poitou. Lequel doit entrer en application en 2022 (lire notre dossier lait). Après rappel des systèmes qui seront les plus impactés – les très herbagers et les très productifs (au-delà de 9 000 l/vache), différents participants ont alerté sur les dangers de demander une baisse de production aux éleveurs : « Il ne faut pas oublier le poids de l’endettement », a ainsi pointé Mélanie Galliot du Crédit Agricole.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité