Aller au contenu principal

Apiculture: identifier plus facilement les essaims résistants au varroa

© Photo d'archive (Abeille des Deux-Sèvres)

Dans un article publié le 26 janvier 2021 dans la revue Nature, une équipe de chercheurs emmenée par Fanny Mondet, de l’Inrae à Avignon, annonce avoir identifié les molécules responsables de mécanismes de défense des abeilles contre le varroa. Une telle découverte pourrait permettre, selon eux, de sélectionner plus facilement les colonies les plus hygiéniques, qui sont les plus résistantes face à cet acarien parasite, fléau majeur en apiculture. «Les résultats montrent que les colonies les plus hygiéniques ont la plus forte réaction face aux alvéoles contenant le cocktail de molécules», se réjouit l’Inrae dans un communiqué.

Ces molécules, dont quatre cétones et deux acétates, ont été détectées sur les alvéoles parasitées par comparaison avec les alvéoles saines, avant d’être synthétisées en laboratoire. «Les résultats montrent que les colonies les plus hygiéniques ont la plus forte réaction face aux alvéoles contenant le cocktail de molécules», poursuivent les chercheurs, pointant des mécanismes au niveau central du cerveau des abeilles. Dans la foulée de cette découverte, des recherches sont en cours pour développer «des tests fiables et utilisables par les apiculteurs pour sélectionner les colonies résistantes à Varroa destructor», précise l’Inrae.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité