Aller au contenu principal

Après la fusion, Auréa agrandit ses locaux

Sous le giron d’Arvalis, le laboratoire de La Rochelle truste les premières places sur le marché des analyses de sol.

De gauche à droite : Jacques Mathieu, directeur général d’Arvalis, Christophe Terrain, président d’Arvalis, Jacques Maroteix, président d’Auréa et Antoine Simon, directeur d’Auréa.
De gauche à droite : Jacques Mathieu, directeur général d’Arvalis, Christophe Terrain, président d’Arvalis, Jacques Maroteix, président d’Auréa et Antoine Simon, directeur d’Auréa.
© B.A.

Lorsqu’en 1973, par manque d’opérateurs, la chambre d’agriculture crée son propre service d’analyses de terres, nul n’aurait pu prédire qu’il deviendrait le premier laboratoire d’analyses national, qu’il s’internationaliserait et diversifierait autant ses domaines d’activités. Pourtant, l’ex-LCA, devenu Auréa suite à la prise de majorité d’Arvalis-Institut du végétal, inaugurait l’extension de ses locaux de 2 300 m2 à Chef de Baie à La Rochelle. Auréa est le résultat de la fusion des trois leaders de l’analyse agro-environnementale à l’automne 2015 : SAS Laboratoire, laboratoire LCA, Agro-systèmes et Agro-équipements.


C’est sur quatre sites en France et un au Maroc qu’Auréa opère dans les analyses de sol, de reliquats d’azotes, de produits organiques et basiques, de végétaux, des eaux d’irrigation, des effluents d’élevage, des boues, des sédiments, des sols maraîchers ou des supports de cultures… En tout, ce sont trois laboratoires, plus de 200 personnes et 20 M€ de chiffre d’affaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité