Aller au contenu principal

Pulvérisation
Aquatiben améliore la qualité de l’eau pour des traitements plus efficaces

La station de traitement de l’eau Aquatiben décuple l’efficacité des produits phytosanitaires et permet dans certains cas de réduire les doses.  

Jean-Michel et Julien Cailler, céréaliers à Luxé (Charente) ont installé la station en novembre 2020. Ils font le constat de premiers résultats positifs lors de deux passages avec de l'eau traitée.
© Jean-Michel & Julien Cailler

Une société alsacienne, Atiben, a conçu une station de traitement de l’eau en partant d’un constat simple : l’eau est le principal ingrédient d’une bouillie de traitement des plantes. Pour certaines substances, la quantité de matière active ne représente qu’un carré de sucre, 5g à répartir de manière homogène sur un hectare. Deuxième constat : la qualité de l’eau est variable (dure, acide, calcaire, ferrugineuse) et son impact est considérable sur l’efficacité des pulvérisations. Selon sa qualité, les bouillies de traitement peuvent subir des dégradations sous forme de précipité ou d’hydrolyse. Atiben promet aux agriculteurs d’améliorer l’efficacité de leur traitement ou d’obtenir le même degré de satisfaction en réalisant des économies en produits phytosanitaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité