Aller au contenu principal

Arboriculture : la tavelure est de retour

500 mm de précipitations sont tombés depuis le 15 mars sur les vergers deux-sévriens. Résultat : après s’être fait discrète ces dernières années, la tavelure du pommier revient en force. Le puceron cendré aussi, dont le cycle va se prolonger jusqu’au milieu de l’été.

Seules 5 ou 6 variétés commerciales sont résistantes à la tavelure mais elles ne protègent pas à 100 % de la maladie.
Seules 5 ou 6 variétés commerciales sont résistantes à la tavelure mais elles ne protègent pas à 100 % de la maladie.
© Réussir fruits et légumes

Les programmes de traitement sur les contaminations primaires sont terminés et pourtant, les pommiers sont loin d’être intacts ». Conseiller chez Label’Pom à Secondigny, Christophe Bellanger plante le décor. Ces quatre ou cinq dernières années, en Deux-Sèvres, la tavelure s’était fait oublier. Conséquence de printemps peu pluvieux. Mais en 2018, la voici de retour. Pas étonnant : 500 mm d’eau sont tombés depuis le 15 mars sur le département et la douceur s’est installée. « Des conditions idéales pour les maladies fongiques telles que la tavelure, rappelle Christophe Bellanger. Il y a toujours des spores qui traînent, dispersées par le vent depuis les pommiers des haies voisines ».

Lire la suite dans Agri 79 du 22 juin 2018

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité