Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Arrêt total des prélèvements d’irrigation agricole sur le bassin de la Sèvre niortaise

© Préfecture des Deux-Sèvres

Au vu de la situation globale des ressources en eau du département et de l’évolution météorologique attendue, la préfecture des Deux-Sèvres a mis en place un arrêté de crise sur le bassin de la Sèvre Niortaise applicable dès le 25 août. La décision a été prise suite à la constatation par les pouvoirs publics de la baisse progressive du débit restitué par le barrage du Cébron à la Tiffardière (aval de Niort), qui se situe à présent en dessous du débit dit « de crise » dont le seuil est fixé réglementairement à 1,2 m3/s. Cette décision entraîne l’arrêt total des prélèvements d’irrigation agricole, y compris pour les cultures dérogatoires, pour la zone de la Sèvre Niortaise réalimentée par le barrage de la Touche Poupard et la zone Mignon-Courance. Les usages prioritaires restent quant à eux autorisés (AEP, Abreuvement des animaux, protection civile et militaire, les prélèvements industriels classés au titre des ICPE et les prélèvements indispensables aux exigences de la santé, de la salubrité publique et de la sécurité civile).
Il est rappelé que le remplissage des plans d’eau et des retenues, à l’exception des barrages de la Touche-Poupard et du Cébron, est strictement interdit par arrêté jusqu’au 30 septembre inclus.

Les usages domestiques et secondaires sont également impactés, l’arrêté interdisant totalement l’arrosage des potagers entre 10h et 19h ainsi que celui des pelouses, massifs et terrains de sports (hors green de golf). Cependant, ces restrictions ne concernent pas les personnes utilisant des systèmes recyclant l’eau. Ces dispositions s’ajoutent à celles déjà en usage depuis l’arrêté préfectoral du 19 juin qui concernent les piscines, fontaines, jets d’eau ainsi que le lavage des véhicules, des bâtiments et des voiries.

Sur le bassin Thouet-Thaouret-Argenton, les précipitations observées sur le bassin depuis une semaine ont amélioré le débit du Thouet dans sa partie. Conformément à l’arrêté préfectoral en vigueur sur ce bassin, le sous-bassin « Thouet aval » est ainsi placé en situation d’alerte renforcée.

Au vu de la situation, d’autres mesures de restrictions pourront être prises sur les bassins deux-sévriens. La situation des restrictions dans chaque commune du département est disponible sur le site de l’Observatoire régional de l’eau : http://info.eau-poitou-charentes.org/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Publicité