Aller au contenu principal
Font Size

Arrêt total des prélèvements d’irrigation agricole sur le bassin de la Sèvre niortaise

© Préfecture des Deux-Sèvres

Au vu de la situation globale des ressources en eau du département et de l’évolution météorologique attendue, la préfecture des Deux-Sèvres a mis en place un arrêté de crise sur le bassin de la Sèvre Niortaise applicable dès le 25 août. La décision a été prise suite à la constatation par les pouvoirs publics de la baisse progressive du débit restitué par le barrage du Cébron à la Tiffardière (aval de Niort), qui se situe à présent en dessous du débit dit « de crise » dont le seuil est fixé réglementairement à 1,2 m3/s. Cette décision entraîne l’arrêt total des prélèvements d’irrigation agricole, y compris pour les cultures dérogatoires, pour la zone de la Sèvre Niortaise réalimentée par le barrage de la Touche Poupard et la zone Mignon-Courance. Les usages prioritaires restent quant à eux autorisés (AEP, Abreuvement des animaux, protection civile et militaire, les prélèvements industriels classés au titre des ICPE et les prélèvements indispensables aux exigences de la santé, de la salubrité publique et de la sécurité civile).
Il est rappelé que le remplissage des plans d’eau et des retenues, à l’exception des barrages de la Touche-Poupard et du Cébron, est strictement interdit par arrêté jusqu’au 30 septembre inclus.

Les usages domestiques et secondaires sont également impactés, l’arrêté interdisant totalement l’arrosage des potagers entre 10h et 19h ainsi que celui des pelouses, massifs et terrains de sports (hors green de golf). Cependant, ces restrictions ne concernent pas les personnes utilisant des systèmes recyclant l’eau. Ces dispositions s’ajoutent à celles déjà en usage depuis l’arrêté préfectoral du 19 juin qui concernent les piscines, fontaines, jets d’eau ainsi que le lavage des véhicules, des bâtiments et des voiries.

Sur le bassin Thouet-Thaouret-Argenton, les précipitations observées sur le bassin depuis une semaine ont amélioré le débit du Thouet dans sa partie. Conformément à l’arrêté préfectoral en vigueur sur ce bassin, le sous-bassin « Thouet aval » est ainsi placé en situation d’alerte renforcée.

Au vu de la situation, d’autres mesures de restrictions pourront être prises sur les bassins deux-sévriens. La situation des restrictions dans chaque commune du département est disponible sur le site de l’Observatoire régional de l’eau : http://info.eau-poitou-charentes.org/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité