Aller au contenu principal

Caprin
Assurer la transition lors de la mise à l’herbe

Lorsque l’herbe sera suffisamment riche en protéines, à la fin du mois, Pascal Bigot pourra réduire les concentrés en bâtiment.
© Redcap
Avec l’hiver humide de cette année, la mise à l’herbe est légèrement repoussée de quelques semaines, malgré une forte disponibilité en herbe. Pascal Bigot, éleveur caprin à Boismé, prévoit une mise à l’herbe de son troupeau d’ici mi-mars. Il respectera une transition alimentaire progressive. « Dix jours avant la mise à l’herbe et pendant la transition, je donne du chlorure de magnésium en libre-service dans des bacs pour limiter le risque de tétanie d’herbage. Pendant les huit premiers jours, le troupeau sort une à deux heures au pâturage avec une baisse continue de la quantité de fourrage distribuée au bâtiment ».

C’est seulement après cette transition de huit jours que Pascal réduit les concentrés distribués, en commençant par le correcteur azoté pour réduire le coût alimentaire. Fin mars, « dès les beaux jours, la qualité de l’herbe au pâturage est suffisamment riche en protéines pour réduire les concentrés au bâtiment ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité