Aller au contenu principal

Parthenaise
Assurer la vente de reproducteurs

Vincent Loiseau, directeur de France Parthenaise, revient sur la période de confinement et expose comment la filière s’est adaptée pour maintenir les ventes.

La dernière entrée des veaux à la station de Melle a eu lieu le 27 mai dernier, pour une vente qui aura lieu le 15 octobre prochain.
© France Parthenaise

La demande en reproducteurs ne s’est pas arrêtée avec le confinement. Les éleveurs et les organismes se sont adaptés. Le 16 mars, veille du confinement, le bureau de France Parthenaise a pris une décision en urgence pour la station : annuler la vente du 24 mars et renvoyer les veaux dans les élevages. « On a imaginé toutes les options, se rappelle Vincent Loiseau, organiser des portes ouvertes, une vente en ligne... Elles se fermaient les unes après les autres. » Les éleveurs sont prévenus à midi. À 18h30, les 47 veaux sont partis. Une solution « sage » pour le bureau de France Parthenaise, qui ne savait pas si les animaux allaient rester quinze jours, un mois voire plus. Une façon aussi d’éviter des coûts de pension pour les éleveurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Publicité