Aller au contenu principal

Sans labour
« Au cœur des sols », le label par et pour les agriculteurs

Le 5  mars dernier, l’Association pour la promotion d’une agriculture durable (Apad) a fêté le premier anniversaire de son label « Au cœur des sols ». Créé par des agriculteurs, il vise à valoriser l’agriculture de conservation des sols.

Florence Richard, agricultrice à Marigny, a fait partie du groupe de réflexion à l’initiative du label Au cœur des sols. Sa ferme est aujourd’hui certifiée.
© Léa Calleau

À travers son label « Au cœur des sols », lancé il y a un an, l’Association pour la promotion d’une agriculture durable (Apad) veut valoriser et faire reconnaître le travail des agriculteurs engagés dans l’agriculture de conservation des sols (ACS). Déjà 30 000  ha pour 170 exploitations ont été labellisés en 2020, dont trois en Deux-Sèvres.

Florence Richard, installée depuis 2004 sur l’exploitation de ses parents, fait partie de l’équipe de réflexion à l’origine du label : « L’Apad Centre Atlantique a présenté ce projet au niveau national et il a été adopté. Le label part vraiment de la base, des agriculteurs. Ce n’est pas quelque chose qui nous est imposé d’en haut.

Par lui, nous voulons remettre à plat les trois principes de l’agriculture de conservation et valoriser nos productions parce que nous sommes convaincus qu’elles sont bénéfiques pour le climat, l’eau, la terre et la biodiversité ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité