Aller au contenu principal

Au-delà de la polyvalence des bâtiments, celle des éleveurs

Loïc Marolleau, adhérent de Volinéo, a diversifié les espèces produites dans son élevage. De légers investissements ont permis d’adapter les équipements. La volonté de l’éleveur de changer ses habitudes est au c½ur de cette évolution tirée par les marchés.

Loïc Marolleau et son épouse Mireille devant les bâtiments aujourd’hui équipés pour produire poulets, pintades et dindes démarrées.
Loïc Marolleau et son épouse Mireille devant les bâtiments aujourd’hui équipés pour produire poulets, pintades et dindes démarrées.
© C.P.

Les plus gros blocages, comme souvent, sont dans la tête de l’éleveur, croit Loïc Marolleau. Aviculteur spécialisé, installé à l’Absie, il possède 3 900 m2 de bâtiments. « Jusqu’en 2005, j’y ai enchaîné les bandes de poulets ». Et puis il y a eu l’épisode de grippe aviaire avec ses conséquences sur les vides sanitaires. « Ils ne cessaient de se prolonger. Nutri-Vendée, qui était mon groupement de producteurs, m’a proposé, m’a incité à faire de la pintade. Au moins un lot par an ».
D’abord pour optimiser le temps de production des bâtiments, ensuite par goût puis pour des raisons de sécurité sanitaire, Loïc a accepté de sortir de sa zone de confort en diversifiant la production sur le site. « Il fallait tout réapprendre. C’était là, le plus gros effort. En termes d’équipement, les dépenses étaient raisonnables. Le matériel s’adapte aux deux espèces même si progressivement j’ai homogénéisé le matériel d’abreuvement et les mangeoires. À titre d’exemple, les pipettes multidirectionnelles ont été généralisées ».

Bien que mesurés, les investissements ont été aidés. « Il y a eu un après 2006. La diversification, subie dans les mois qui ont suivi cet épisode de grippe aviaire, est devenue au fil du temps une stratégie. Aujourd’hui, Volinéo assoit son développement sur la polyvalence de ses éleveurs. En conséquence, la coopérative suscite cet engagement par des accompagnements financiers », explique Fabrice Rocheteau, responsable de la filière Litière de Volinéo.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
Chasseurs, Deux-Sèvres, agriculture, chasse
Le sanglier en ligne de mire
L’ouverture générale de la chasse est le 12 septembre. En Deux-Sèvres les populations de petits gibiers ont profité d’une belle…
Congrès Fnsea : « Ici, les idées justifient les moyens »

Où il y a du dynamisme, il y a des femmes et des hommes engagés. En Deux-Sèvres, individuellement dans leur ferme mais aussi…

SCEA Le Chène Blanc, Pougne-Hérisson, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre, Caprin, Capr'inov
Cinq fermes pour cinq thématiques
Comme à chacune des éditions, Capr'inov propose une journée d'immersion dans des fermes. Cinq visites auront lieu le 23 novembre. 
Congrès FNSEA, Organisation, Niort, Deux-Sèvres, Acclameur
La Fnsea s’implique pour que vive la ruralité
Plus de 1000 membres du réseau Fnsea sont attendus à Niort pour le congrès de l’organisation nationale. Initialement programmé en…
Claustration des volailles dans une quarantaine de communes du sud Deux-Sèvres
Après un cas dans les Ardennes, la claustration des volailles est imposée depuis vendredi 10 septembre dans les zones à risque…
Publicité