Aller au contenu principal

Melons Rouge-Gorge
Le Rouge-Gorge : « Aucun emploi n’a été sauvé »

© Vienne Rurale

Le plan social arrive bientôt à son terme, avec le licenciement de 36 des 73 salariés de l’entreprise Rouge-Gorge, qui met fin à la production de melons pour se consacrer à la culture des pommes. Pour Éric Blot, délégué CFDT de l’entreprise, ces chiffres ne prennent pas en compte quatre personnes qui devaient partir à la retraite en 2020. « Ce plan social n’a pas abouti, aucun emploi n’a été sauvé », déplore le syndicaliste. Les personnels concernés ont passé un entretien préalable, où ils se sont vu proposer un contrat de sécurisation professionnel (CSP). Ils peuvent conserver 75% de leur salaire brut pendant un an, sous condition de répondre aux sollicitations de Pôle emploi. Ils auront accès à un fichier avec les offres d’emploi des entreprises du pays thouarsais, régulièrement alimenté, pendant un an. Le personnel dispose d’un délai de réflexion de 21 jours. Une réunion est programmée le 10 mars avec un conseiller Pôle emploi pour répondre à leurs questions sur le CSP, avant les premiers départs prévus les 18 et 19 mars. Pour cinq à six salariés qui étaient à mi-temps entre Rouge Gorge et la Sica des Vieilles Touches, une filiale basée à Secondigny, c’est l’opportunité de passer à temps plein aux Vielles Touches.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Publicité